Le monde est une chaîne

Article : Le monde est une chaîne
28 janvier 2014

Le monde est une chaîne

301*167
(credit photo:christiantanon.blogspot.com)
301*167
(credit photo:christiantanon.blogspot.com)
259*194
(credit photo:libweb5.princeton.edu)
259*194
(credit photo:libweb5.princeton.edu)

Une chaîne est constituée d’un ensemble de maillons. L’un se rattache à l’autre. Chaque maillon dans une chaîne remplit une fonction bien particulière et pour le bénéfice de tous. Il existe une dépendance entre l’un et l’autre. Une chaîne ne peut s’exister, si tous les maillons ne sont pas reliés l’un à l’autre. C’est un système.

Le monde est une chaîne. Le monde est un système. Évidemment, tout se rattache. Considérons le cosmos ou l’univers (les cieux et la terre) qui sont régis par un ensemble de lois, une régulation, bien ordonnés et bien organisés. Chaque élément de ce système doit jouer son rôle pour assurer la survie de ce monde. Imaginez la terre qui accueille une biodiversité. L’homme, les animaux, les arbres, la mer, les sources, les courants … Une merveille à nulle autre pareille ! Le soleil qui se place à une distance exacte de la terre. Qui n’est ni trop chaud et ni trop froid. La couche d’ozone, l’atmosphère qui nous protège et assure la vie sur cette planète. La lune et les étoiles qui apparaissent au temps convenable. Tous les astres, les nuages, ce ciel bleu sont tous objets de contemplations. Le monde planétaire qui nous éblouit et qui dépasse notre entendement. Mercure, Venus, Jupiter, Mars, Saturne, Uranus, Neptune, pluton, la Terre tous s’éloignent du soleil. Pourquoi la planète Terre est-elle unique ? Pourquoi accueille-t-elle la vie ? C’est l’œuvre du grand créateur.

Le cosmos et l’Univers constituent un grand système. A travers ce grand système, il existe également des sous systèmes. Imaginez la biodiversité qui constitue une chaîne. La nature est bien ordonnée. Pour rester en vie chaque élément de ce système dépend l’un de l’autre. L’homme doit vivre dans un environnement saint et remplit d’oxygène. Notre vie dépend de notre environnement ou de la nature. Dans l’océan, il existe un ordre décroissant. Du plus grand au plus petit, le plus gros poisson mange les plus petits. C’est la loi de la nature. Les animaux sont de diverses espèces, certains sont carnivores, d’autres sont herbivores ou granivores. Chaque animal doit suivre le rythme de sa propre existence. Les arbres qui sont le poumon de la terre. La mer, les cours d’eau, la rivière sont indispensable à la vie. Faites disparaitre une espèce paralyse tous les autres espèces. En détruisant un élément d’un système, tout carrément, c’est tout le système qui est détruit.

Vous imaginez, si dans nos entreprises nous arrivons à détruire la couche d’ozone qui nous protège. La vie sur cette planète existera-t-elle ? Comment serait la vie sans les eaux. N’avez-vous jamais pensé au cycle de l’eau ?

Considérons l’homme, les différentes parties de ce corps comme : le système nerveux, les différents membres… Nous formons un tout et très complexe. Le cerveau à lui seul est une merveille. Une simple partie du corps est affecté tout le corps est malade. Sans les organes reproducteurs, comment assurons-nous le peuplement de la terre ? Pouvons-nous parler de famille ou de la société ? Chaque homme est un élément du système social. Il n y a pas de génération spontanée.

Même les connaissances de l’homme font partie d’un système. Sortant de l’état empirique jusqu’à un degré de scientificité. C’est une chaîne. La science est pluridimensionnelle. Il faut qu’il y ait l’interdisciplinarité. Il n’existe pas une science qui soit totalement indépendant de l’autre. D’ailleurs, la philosophie est la mère de toutes les sciences. C’est un processus, une théorie remplace une autre théorie. Il faut une base à tout.

C’est comme la musique, tout doit être bien orchestré pour qu’il n y ait pas de cacophonie. Le monde c’est un tout. On a toujours besoin d’un tout petit élément pour faire démarrer ce grand système. Chaque maillon de cette chaîne est primordial.

A bien réfléchir, l’homme dans ses entreprises a-t-il contribué à l’avancement de ce monde ou à sa destruction ? Ne brisons-nous pas plusieurs maillons de cette chaîne ? Quand nous détruisons les arbres. Regardez bien la pollution de l’environnement, le réchauffement climatique, la couche d’ozone abîmée, la disparition de certaines espèces. Sommes-nous conscients ? Nous détruisons cette planète et nous détruisons nous mêmes. La nature ne danse pas, par-ce-qu’il n y a plus de musique, c’est la cacophonie. Tout n’est pas bien orchestré. Notre mission c’est de reconstituer la chaîne qui est brisée. Penser aux conséquences de nos actions. Le monde est un tout, c’est une chaîne, ne détruisons pas cette chaîne.

Zacharie SAINT VICTOR

Partagez

Commentaires

Julien DEMBELE
Répondre

Merci Zacharie, pour cette philosophie! j'ai bien aimé ces deux phrases, car elles disent tout : "Faites disparaitre une espèce paralyse tous les autres espèces. En détruisant un élément d’un système, tout carrément, c’est tout le système qui est détruit."

Zacharie Saint Victor
Répondre

C'est moi qui devrait te remercier. C'est vrai ces deux phrases resument tout.Nous devons proteger ce monde.