Une pensée spéciale à Robin Williams

20 août 2014

Une pensée spéciale à Robin Williams

une-pensee-speciale-a-Robin-Williams 2

Je consacre ce billet à Robin. Une façon de témoigner ma reconnaissance et mon  respect à ce grand homme. Physiquement, vous nous avez laissés Robin Williams, mais vous restez à tout jamais dans nos pensées.

Robin William est né le 21 juillet 1952 à Chicago. Le 11 août 2014, marque le départ du comédien à l’âge de 63 ans. Il est retrouvé dans son appartement à Tiburon en Californie. La police évoque un suicide par asphyxie. Il était un label pour le monde cinématographique. C’était un grand homme, un grand acteur, un professeur, un génie, un vrai comédien pour citer que ceux-là. Sa voix, ses talents, son sens de l’humour, sa présence sur scène font de lui un personnage mythique et unique en son genre.

 

Quelques œuvres et distinctions de Robin

En 1976, à Los Angeles, il remporte ses premiers succès au Comedy Store et à l’improvisation. En 1977, dans l’émission  » Laugh In », il crée le personnage de Mork, un extraterrestre par borborygmes.

Il a été cité à l’Oscar du meilleur acteur pour : Good Morning Vietnam, Le cercle des poètes disparus et The Fisher King. Il a reçu le prix de l’Oscar comme meilleur second rôle pour Will Hunting et du même coup le Screen Actors GuildAward.

Il a remporté un prix spécial de la Hollywood Foreign Press Association dans le dessin animé Aladdin. Il a reçu le prix d’interprétation du National Board of Review pour LEveil, 4 Grammy Awards. Pour Madame Doubtfire, il a reçu le Golden Globe.

Il a été lauréat pour les émissions  »Carl, Carol, Whoopi and Robin et  »ABC presents a Royal Gala ».

 

Appréciation personnelle

J’aime chez Robin, sa capacité à imiter et à interpréter les voix facilement. C’est un don qui lui est propre. So rôle dans Madame Doubtfire a marqué mon enfance. C’était mon film de prédilection. Il m’a montré la nécessité pour un père d’être toujours auprès de sa famille. Malgré le divorce, il ne peut accepter l’idée d’être loin des siens. A l’insu de sa femme et de ses enfants, il s’est déguisé en nounou pour accomplir son devoir de père de famille.

Dans Will Hunting, j’aime surtout le rôle qu’il a joué en tant que psychologue. Quand j’ai vu ce film pour la première fois, j’étais comblé et très enthousiasme. Je comprends dans ce film que recevoir un don n’est pas suffisant, l’utiliser à bon escient est le plus important. Quand le type a ridiculisé tous les psychologues, il m’a permis de voir certains risques du métier. Mais avec Robin, c’était différent. La façon dont il conduisait t ses séances thérapeutiques pour arriver à atteindre ses buts, m’a inspiré davantage à aimer cette science.

Physiquement, il a laissé sa famille, le monde cinématographique et ses fans. Mais grâce à  ses films, il est présent dans nos esprits ou dans nos pensées. Que l’on veuille ou non, la mort ne peut pas effacer tous les beaux souvenirs que nous avons de lui. Il peut partir en paix. Parce qu’il a déjà tracé un chemin pendant plus de la moitié de sa vie. Robin, le monde vous est reconnaissant. On se souviendra toujours de vous.

Partagez

Commentaires