Overdose, l’ennemi des grandes célébrités

1 octobre 2014

Overdose, l’ennemi des grandes célébrités

credit:projectknow.com
credit:projectknow.com

 

Pourquoi des hommes et des femmes célèbres sont-ils dépendants à la drogue ? Suite à l’overdose, combien déjà sont-ils morts ?  A l’avenir, qui et combien serait-il ajouté à cette longue liste ?  Pourquoi n’ont-ils pas toujours la chance d’arrêter une fois pour toute ? Ne savent-ils pas que la drogue tue ?

Nombreux sont les célébrités qui nous ont charmées dans leur moment de gloire. Ceux et celles qui nous ont fait tressaillir par leur époustouflante prestation. Elles ont marqué notre époque, nos pensées et notre esprit.  En ce sens, on voudrait qu’elles soient toujours parmi nous. En notre compagnie, pour nous apporter plus de belles prestations et plus de messages d’espoir à travers leurs œuvres. Hélas ! Progressivement ils vont chuter. Comme dit l’autre : le génie n’a qu’un siècle.

Depuis plus des années, c’est presque toujours la  même cause qui nous a coupés de leur affection ou de leur présence. C’est dur d’entendre à travers un journal, l’annonce de la mort d’une grande célébrité.  Le déni plane automatiquement : comment est-il mort ?  Overdose. Overdose ! Overdose ? Est-ce leur destin ?  Ou une façon de nous dire : je suis célèbre, je dois être dépendant à la drogue. Par ailleurs, l’overdose confirme-t-elle leur célébrité ?

Pourquoi dans notre vie, on consacre une bonne partie de notre temps à ce qui nous détruit ? Après avoir allé trop loin, on voulait refaire notre vie. Dans les moments de gloire, on n’a pas pensé à l’autre face de la médaille. Je me rappelle d’un artiste qui m’a marqué l’esprit, c’était : Whitney Houston. Comment ne pas se souvenir, quand elle a chanté l’hymne nationale américaine. Devant une foule immense, ce jour-là, elle a fait trembler l’Amérique. Une voix qui transcende toute une nation et le monde. Plus tard, dans sa grande chute, causée surtout par la drogue et la cocaïne, elle était méconnaissable. Elle a voulu recommencer, jamais à ce même niveau. Enfin, elle était retrouvée, morte dans une baignoire.

 

En voici d’autres exemples :

-Dalida, chanteuse d’origine italienne, se suicide à 54 ans par overdose de barbituriques dans sa maison  de Montmartre en 1987.

-Folk Nick Drake, décédé à 26 ans d’une surdose d’antidépresseurs, deux ans après la sortie de son troisième album ( pink moon)

-Michaël Jackson, roi de la pop. Décédé suite à une surdose de médicaments le 25 juin 2009.

-Gene Vincent, le pionnier du rock’n’roll, décédé en 1971 à l’âge de 36 ans.  Sombré dans l’alcool et la dépression  d’une hémorragie interne.

-Frankie Lymon (25 ans) a connu le succès à 14 ans avec son groupe de Doo wop the Teenagers. Il meurt en 1968  d’une overdose d’héroïne.

Cet ennemi nous a coûté trop de perte en vie humaine et de carrière ruinée. Des personnages célèbres traduisent en justice, et même emprisonnés. C’est humiliant de voir un artiste qui était au top au bas de l’échelle.  Ça engendre en nous du dégoût, de l’insatisfaction et une absence de modèle. Certains de leurs fans ne peuvent  plus leur supporter. Malgré tout, ils sont des modèles pour les jeunes.

 

Un message pour ceux qui sont toujours en vie. Ce vice nous a déjà enlevé trop de vies, trop de talents et de potentialités. Surtout, trop de jeunes. Nous les fans, on n’en peut plus. Donnez une chance à ceux et à celles qui vous aiment et qui vous admirent.  Dire non à la mauvaise utilisation de la drogue, de la cocaïne et à l’intoxication.  Ne participez pas à votre propre destruction. Et, donnez une nouvelle image à cette génération.

 

 

 

 

 

Partagez

Commentaires